Un problème de paire - Caroline Dumais
Caroline Dumais

Éternelle rêveuse et optimiste, pour moi la vie vaut la peine d’être vécue malgré tout. La perte de ma mère à un âge très jeune, 9 ans, a fait de moi une fille qui mord dans la vie et qui ne baisse jamais les bras. J’ai la chance d’être bien entourée avec ma famille et mes amis et amies. Alors, avec ce blog, je vais partager avec vous mes hauts et mes bas, au gré de mes envies…

Un problème de paire

Un problème de paire - Caroline Dumais

La plupart des hommes en ont une paire, et quand il ne leur en reste plus qu'une, ils se sentent vraiment embarrassés. Vous savez, ces choses qui commencent par un c, et qu'on a tendance à cacher soigneusement quand on n'en est pas vraiment satisfait.

Je suis sûre que comme moi, vous en avez déjà cherché une désespérément, en vous demandant où elle avait bien pu passer. On dirait qu'elles sont douées de vie, comme si elles avaient la faculté de se déplacer quand on ne les surveille pas.

Ce week-end, j'étais justement à genoux sur le tapis en train d'en chercher une, quand le téléphone a sonné. Le saisissant d'une main, tout en continuant à scruter mon environnement proche, j'ai constaté qu'il s'agissait d'un représentant pour une entreprise de remplacement toiture beloeil. J'avais oublié que j'avais demandé une soumission en début de semaine. Naturellement, j'ai décroché, même si l'idée de retrouver l'égarée continuait à m'obséder, et tout en discutant avec le représentant, j'ai tâté un endroit un peu obscur du bout des doigts, pour ne rien laisser au hasard. Malheureusement mes doigts n'ont rien senti de probant. Peu de temps après, mon amie Sylvie m'appelait. Ça faisait un bon moment qu'on ne s'était pas parlé. 

N'ayant rien trouvé, je me suis levée, et suis sortie de la chambre pour tenter de prêter plus d'attention au récit de mon amie, répondant évasivement de temps en temps pour qu'elle ne pense pas que je l'avais abandonnée au profit d'une autre activité.

" Au fait, j'ai décidé de mettre ma moto à vendre." M'annonça-t-elle de but en blanc, comme ça, sans aucune transition.

" En vente ? " Corrigeais-je machinalement.

" Quoi ? "

" On dit mettre en vente, pas mettre à vendre. "

" Oui bon, tu m'as comprise ! "

" Aaah ! " M'écriais-je soudain.

" Quoi, qu'est-ce qu'il y a ? "

" Je l'ai retrouvée ! "

" Mais quoi ? " Me demanda-t-elle, l’air un peu étonnée.

" La fameuse chaussette ! "

Oui, bien sûr que je cherchais une chaussette, que croyez-vous qu'on puisse chercher et qui aille par paire voyons ?